La provenance des baies de Goji

La Chine est le premier producteur mondial de baies de goji (98% de la production mondiale) , où elles sont cultivées au Ningxia, en Mongolie-Intérieure et au Tibet. Cependant, la Chine est un vaste pays, et l'on observe de ce fait des différences fondamentales dans la culture de la baie de goji selon la région d'où elle est originaire.

La culture de la baie de goji au Tibet

Carte Tibet

Ce sont les moines tibétains qui ont découvert les baies de goji, il y a plus de 4500 ans, dans les montagnes du Tibet. Encore aujourd'hui, ces baies y sont considérées comme un trésor national et surnommées « la Clé de la jeunesse éternelle ». La baie de goji est principalement cultivée dans le Qinghai, situé dans la partie nord-est du plateau du Tibet.

Il s'agit ici d'une culture artisanale, exempte de pesticide ou insecticide. Mais les baies obtenues sont plus grosses que celles du Ningxia et très nutritives. Leur qualité est donc assurée sur tous les plans.

La culture de la baie de goji en Mongolie-Intérieure

Carte Mongolie interieure

La Mongolie-Intérieure est l'une des cinq régions autonomes de la République populaire de Chine. Cette région se situe dans le Centre-Est de l'Asie et est principalement désertique. La Mongolie-Intérieure cultive la baie de goji, même s'il n'en est pas le principal producteur ni le plus connu.

Les baies de goji cultivées en Mongolie-Intérieure sont plus petites et plus rondes que celles provenant de Ningxia. Elles sont également moins nutritives, car c'est la pulpe qui contient le plus de nutriments et qu'elle est ici moins importante. Cependant, les baies de goji de Mongolie-Intérieure sont réputées pour être parmi les plus qualitatives.

La culture des baies de goji en Mongolie-Intérieure se veut simple et naturelle. La région utilise peu de technologies pour sa production de baies de goji, c'est donc la méthode artisanale qui prévaut, avec un rendement assez faible.

Les cultivateurs font par exemple sécher les baies sur des claies en bois, laissant le grand air et le soleil faire le travail de séchage. L'emploi de produits phytosanitaires et de pesticides est également absent de leurs méthodes, ou dans des quantités infimes.

Cela explique pourquoi les baies de goji originaires de Mongolie-Intérieure sont régulièrement mises en avant pour leur qualité.

La culture de la baie de goji au Ningxia

Culture de la goji Ningxia

La province de Ningxia est l'une des plus petites et des moins peuplées des régions autonomes chinoises, ce qui ne l'empêche pas d'être la troisième région viticole de Chine.

La région du Ningxia assure à elle seule 80 % de la production mondiale de baies de goji. Si ces baies sont plus grosses et plus riches en nutriments que celles de Mongolie-Intérieure, elles sont souvent pointées du doigt pour leur forte concentration en pesticides.

Contrairement à la Mongolie-Intérieure, la région du Ningxia a opté pour une culture intensive, ce qui explique son fort rendement. Pour parvenir à ce résultat, cette région cultive les baies de goji sur des milliers d'hectares, et emploie massivement des pesticides et des insecticides. Il arrive en conséquence que ces baies de goji soient parfois interdites sur le sol français, lorsque les taux de pesticides et insecticides présents dedans dépassent les normes phytosanitaires en vigueur.

Il n'existe d'ailleurs pas de baies séchées de goji au Ningxia qui répondent à l'appellation « Bio ». De plus, loin des méthodes artisanales de la Mongolie-Intérieure, les baies de goji sont ici séchées mécaniquement.

Chaque année en août, un festival est organisé pour célébrer le goji. Il se déroule habituellement pendant les récoltes des baies de goji. Ce rassemblement réunit les cultivateurs, mais aussi les habitants de la région, qui viennent fêter cette baie aux nombreuses vertus et qui représente aussi une source de revenus conséquente pour eux.

 

bannière goji

 

Boutique Goji

commande baie de goji bio