Les études scientifiques concernant les baies de goji

grappe de baies de goji

De son nom scientifique « lycium barbarum », la baie de goji est connue sous les noms goji, baie du lyciet commun, fruit du sourire et plante du bonheur.

Contrairement aux idées reçues, cette plante a bel et bien fait l'objet de nombreuses études cliniques dans l'optique d'étudier ses constituants et ses vertus.

Certes, la majorité des recherches cliniques ont été réalisées en Chine, sans l'approbation des chercheurs européens. Toutefois, certains scientifiques américains se sont également intéressés aux baies de goji en 2008 et 2009.

Les études cliniques réalisées en Chine

En 1989, une étude de cas a été réalisée en Chine sur 35 personnes asthmatiques en pleine convalescence (1). Cette étude s'est déroulée sur 10 semaines, au cours desquelles elles ont pris une décoction réalisée à base de 7 plantes, dont la baie de goji.

Cette décoction est un remède traditionnel appelé « Invigorating Kidney ». À la fin des 10 semaines, il a été remarqué la réduction de l'obstruction des voies respiratoires chez les patients.

Dans les années 90, d'autres recherches ont permis de dévoiler la présence de polysaccharides dans le goji. Des essais in vivo ont aussi démontré le renforcement du système immunitaire et les effets hypolipémiants, hypoglycémiants, antistérilités et antioxydants.

En 1994, une étude clinique (2) similaire a été menée par des scientifiques chinois. Cette fois, l'essai s'est déroulé sur 75 personnes atteintes de divers cancers (rénal, cutané, pulmonaire, colorectal, etc.) en phase avancée.

À l'issue de cette étude, les chercheurs ont remarqué que la combinaison d'un jus purifié de la baie de goji avec un traitement d'immunothérapie (appelé lymphocytes LAK) a été bénéfique sur ces personnes.

Toutefois, ce résultat ne permet pas d'affirmer que le goji est efficace pour le traitement de ces cancers.

Aujourd'hui, la baie de goji est tellement précieuse dans la médecine chinoise qu'elle est reconnue comme « Trésor national de la Chine ».

Les études scientifiques réalisées sur les animaux (in vitro)

Les scientifiques chinois sont allés plus loin en s'intéressant à chaque composant des baies de goji. Cette fois-ci, ils ont opté pour des essais in vitro sur des animaux.

Ces essais ont abouti au résultat selon lequel certains composés de l'écorce de la racine du goji auraient des propriétés antifongiques et antimicrobiennes (4) et que cette plante aurait une action antivirale (5).

De même, une étude réalisée sur les animaux avec des composés purifiés de baies de goji a démontré qu'ils permettent de résoudre les problèmes de vieillissement et d'infertilité.

Toutefois, on ne peut pas affirmer que la consommation des baies de goji dans les mêmes conditions par les êtres humains aurait le même effet.

Les recherches cliniques réalisées aux États-Unis

Malgré l'absence d'essais cliniques en Europe et aux États-Unis dans les années 90, les extraits de la baie de goji sont consommés partout dans le monde.

En 2008, la société qui fabrique le produit GoChi (FreeLife International LLC) a conduit deux essais cliniques aux États-Unis pour prouver les vertus de cette plante miracle (3).

En effet, elle a demandé à ses chercheurs de réaliser un essai préliminaire auprès de 34 personnes en bonne santé. Cette étude a démontré qu'après deux semaines de consommation d'une demi-tasse, soit 120 ml, de jus de goji pendant 2 semaines améliore le bien-être général des 34 personnes, c'est-à-dire la qualité du sommeil, le niveau d'énergie et même l'humeur.

Étant donné que les participants étaient des anciens consommateurs des baies de goji, ils ont pu faire la différence entre le goût du jus de goji et celui du placebo. Ce qui annule la validité du premier essai, car il devrait être fait à l'aveugle. De même, le petit nombre des participants, la subjectivité du questionnaire et la courte durée de cet essai ont été remis en cause.

Pour corriger le tir, un deuxième essai a été mené en 2009 par les mêmes chercheurs sur 50 adultes en bonne santé. Ils ont bu 120 ml de jus des baies de goji par jour pendant 30 jours. Cette étude indique également une amélioration du bien-être ainsi que la diminution du taux du mauvais cholestérol (LDL) et l'augmentation du taux du bon cholestérol (HDL) dans l'organisme des 50 participants.

Sources :

(1) Fu JX. [Measurement of MEFV in 66 cases of asthma in the convalescent stage and after treatment with Chinese herbs]. Zhong Xi Yi Jie He Za Zhi. 1989 Nov;9(11):658-9, 644.

(2) 1. Cao GW, Yang WG, Du P. [Observation of the effects of LAK/IL-2 therapy combining with Lycium barbarum polysaccharides in the treatment of 75 cancer patients] Zhonghua Zhong Liu Za Zhi. 1994 Nov;16(6):428-31.

(3) Amagase H, Nance DM. A randomized, double-blind, placebo-controlled, clinical study of the general effects of a standardized Lycium barbarum (Goji) Juice, GoChi. J Altern Complement Med. 2008 May;14(4):403-12.

(4) Lee DG, Jung HJ, Woo ER. Antimicrobial property of (+)-lyoniresinol-3alpha-O-beta-D-glucopyranoside isolated from the root bark of Lycium chinense Miller against human pathogenic microorganisms. Arch Pharm Res. 2005 Sep;28(9):1031-6.

Lee DG, Park Y, et al. Anti-fungal effects of phenolic amides isolated from the root bark of Lycium chinense. Biotechnol Lett. 2004 Jul;26(14):1125-30.

(5) Wang LH, Jiang ZS, Chen ZF. [Inhibitory effects of Chinese medicines on SOS responses in E. coli and their mechanism]. Yi Chuan Xue Bao. 1991;18(1):90-6.

 

bannière goji

 

Boutique Goji

commande baie de goji bio