Les légendes concernant la baie de goji

Qui n'a pas rêvé de rester jeune le plus longtemps possible... Cela devient faisable et ce, naturellement avec la Baie de Goji (appellation acquise en 1973). Cette baie rouge de forme allongée vient du lyciet, un arbuste que l'on trouve essentiellement en Asie.

Le Goji est apprécié pour ses nombreux bienfaits médicinaux : par exemple, il protège des maladies cardio-vasculaires, stimule la vision ou donne de l'énergie ... Mais le bienfait le plus étonnant est celui de prolonger la durée de vie des hommes . D'ailleurs, deux légendes racontent le destin de consommateurs de Goji qui auraient vécu 100 à 250 ans.

La légende du Professeur Li Chung Yun

Professeur Li Chung Yun

En Chine, on raconte qu'un herboriste aurait vécu près de 250 ans, 256 pour être plus précis. Li Chung Yu serait né à la fin du XVIIème siècle et mort dans les années 30. Il a consacré sa vie à l'étude des plantes et à transmettre ses connaissances après ses 100 ans. Imaginez-vous, pouvoir encore travailler à cet âge! Il donnait des conférences pour enseigner son secret de jeunesse.

Pour la petite histoire, le professeur Li Chung Yu a commencé des baies de goji à l'âge de 50 ans, suite à une curieuse rencontre avec un vieil homme lors d'une de ses expéditions dans la montagne. Ce vieillard surprenant lui a confié que son secret de jouvence demeurait dans les baies de Goji.

Il en mangeait tous les jours et elles lui permettaient ainsi de gambader dans la montagne comme un jeune cabri.

Et Li Chung Yu a bien fait d'écouter son conseil puisqu'à son décès, ses dents étaient intactes et il n'avait pas un cheveu blanc! Son organisme avait été plutôt bien conservé grâce à sa consommation quotidienne en petite quantité de baies de goji.

En plus de ces fruits miraculeux, Li Chung Yu aurait cultivé une hygiène de vie modèle, sans excès ni stress. Autant dire tout le contraire de la vie urbaine du XXIème siècle.

Son histoire surprenante soulève de nombreux débats sur l'espérance de vie, car la majorité des centenaires ne dépassent pas 150 ans.

La légende des habitants de la vallée de Hunza

habitants Hunza

Le professeur Li Chung Yu ne serait apparemment pas le seul à connaître le secret des baies de Goji. En effet, en Cachemire, pas loin de l'Himalaya, les habitants de la vallée de Hunza profiteraient des bénéfices du Goji des hauts plateaux. Ce peuple vivrait en bonne santé et ses anciens auraient plus d'une centaine d'années avec une capacité physique et mentale optimale. De quoi nous faire rêver quand on sait qu'en Europe, Alzheimer prend du terrain.

Chez les Hunzas, il y avait une légende concernant une communauté de moines bouddhistes. Cette dernière vivait dans un temple situé sur un des plateaux de l'Himalaya. Près de leur puits, il y avait un lyciet avec des fruits rouges et allongés.

Ces baies tombaient dans l'eau du puits. Cette dernière était donc aromatisée de ces baies. Les moines puisaient et buvaient quotidiennement de cette eau. Ainsi, ils avaient la particularité de rester jeunes : c'est ce dont s'est aperçu un moine de cette communauté, venu revoir ses camarades au bout de trente ans.

Alors que lui était devenu un vieillard, celui-ci les avait trouvé à peine plus vieux que quand il les avaient quittés. L'explication de cette jeunesse préservée passe par leur utilisation quotidienne de la baie de Goji infusée dans l'eau du puits puisque le moine absent de la communauté avait subi les assauts du temps sur son physique.

Cette légende possède une autre fin : on raconte que c'est un moine, en puisant l'eau dans le puits qui a trouvé les baies au fond de son seau et les a fait découvrir à ses compères. Et ce serait de là que le fruit du lyciet fut baptisé baie de Goji.

 

bannière goji

 

Boutique Goji

commande baie de goji bio